destination les Amériques

AU PAYS DES TARAHUMARAS

tour eiffel au mexique7.03.15 On reprend la route Mex 15. A midi, petite halte à La Cruz,  playa Ceuta.

Direction Los Mochis. On traverse des champs de maïs à perte de vue de chaque côté de la route sur plus de 100 km. Bivouac après Culiacan, dans la station pemex près du cimetière. Barbecue, coin pic nique, plein d’eau

8.03.15  Après les champs de maïs, les champs de sorgho, de serres et d’immenses troupeaux de  bétail dans des enclos. Et une tour eiffeltrain chihuahua al pacifico

Los mochis ville d’où part le train Chihuahua Al Pacifico qui traverse la sierra Tarahumara et le canyon du cuivre, jusqu’à Chihuahua. On continue  par la route qui se termine à El Fuerte, où on prendra le train pour Creel.

Bivouac sur un parking payant en face de la gare, à 7 km de El Fuerte. Là, on laissera notre camping car. 50 M$ par jour

 Les lundis et mercredis, il n'y a pas de train en classse économique.

tarifs du train chihuahua al pacifico

tarifs  du train 1er classe et classe économique

10.03.15 : départ du train 8H15 – On paie dans le train 659 M$ l’aller. Seuls les billets 1ère classe peuvent s’acheter sur internet, à la gare, dans les agences de voyages, ou certains hôtels.

paysage depuis le train pour chihuahua

traversée de la sierra Tarahumara

el divisadero

 

       une petite passagère

Ce n'est pas le TGV, mais le temps passe vite. A El Divisadero arrêt de 15' pour se restaurer et admirer le panorama.Dommage, il fait froid et il pleut.

17H, on arrive à Creel. Altitude 2340 m.

Pas de problème pour trouver un hôtel. A la gare on est accueillis par des rabatteurs qui proposent des hôtels.

Hôtel Los Pinos à 10’ à pied de la gare. 300 M$ la chambre. Propre, chauffage, café et thé gratuits à la réception.

Resto La cabana. Le patron Jaime, dirige aussi, un tour operator et parle français. On se donne RDV pour le lendemain.

 

 

 

 

canyon la barranca del cobra

11.03.15 : 9h départ avec Jaime et 3 autres touristes pour retourner à El Divisadero et faire une petite rando avec vue sur Le Canyon La Barranca Del cobre; Il fait beau, mais froid à cause du vent. Quel panorama !

On peut aussi prendre un téléphérique ou faire de la tyrolienne.

une indienne tarahumara et un enfant

L’après midi toujours avec Jaime on part à la rencontre des  Tarahumaras.

Tarahumaras : signifie peuple aux pieds légers, à cause de leur endurance à la course à pied. C’est une des communautés indiennes du Mexique. Elle s’est réfugiée dans la sierra pour fuir les espagnols, a toujours refusé de se soumettre, applique ses propres lois et parle sa propre langue. Jaime nous explique, qu’une association a ouvert une école pour que les enfants apprennent l’espagnol, fassent des études afin d’éviter aussi que  les parents marient leur fille, dès l’âge de 12 ans.

Ils se sont convertis au catholicisme, mais pratiquent cette religion à leur manière, avec un mélange d’ancienne croyance

habits traditionnels tarahumaras  indienne tarahumara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sandalettes tarahumaras

 

 

 

 

 

Les femmes portent des jupes de couleurs

vives et des sandalettes traditionnelles.

Ils vivent de l’agriculture et de l’artisanat. Des paniers de feuilles de palmier tressées, des tissus, de la poterie, des bijoux de perles, des objets en bois, qu’ils fabriquent et vendent aux touristes.

Leur sport, courir sur 80 Km en poussant du pied, un palet en bois.

 

 

masques tarahumaras

 

 

cascade de cusarare

 

mission san ignacio

Le circuit continue :

- La cascada de Cusarare, haute de 40m.

-le lago de Arareko où on peut camper et louer des barques. On y voit des rochers aux formes étranges. Chacun y va de son imagination. Eléphants, champignons, chats.

- Mission de San Ignacio construite par les jésuites pour les indiens Tarahumaras.

 

 

gruta de Sébastian

gruta de sébastian

intérieur de la grotte

- la gruta de Sébastian, où, depuis plusieurs générations, vit une famille. Une grotte, sans eau, ni électricité, pourtant on n’est qu’à quelques km de la ville. D’autres vivent dans des cabanes en pierres ou en bois.

indiennes tarahumaras

Sur les sites touristiques, les femmes et les enfants fabriquent des objets qu’ils vendent aux touristes.

Quelle journée !

12.03.15 Visite du Musée régional, sur la vie et l’artisanat des Tarahumaras,  Entrée 10 M$.

vendeuses tarahumaras

Vers 11 H on reprend le train pour retourner à El Fuerte. Dans les gares, des femmes et des enfants proposent des objets. Le voyage chez les Tarahumaras se termine. On aurait aimé passer plus de temps dans cette région, continuer jusqu'à Chihuahua et voir la communauté Ménonite. Mais il est temps pour nous de reprendre la route pour la Basse Californie, car les baleines ne vont pas nous attendre. On est très contents de ce séjour, et aussi de retrouver notre camping car

13.03.15 Direction Los Mochis 

HSBC nouvelle adresse angle de l’avenue indépendencia et Gabriel Leyva

Bivouac dans une pemex sur la route de Topolohambo. Grand parking mais la station est fermée la nuit.

 

Lien permanent
Publié à 15:07, le 31/05/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : tarahumarassierramasquesmissionindiensgrotte


PARC NATIONAL LOS GLACIARES

Ce parc composé du  glacier Périto Moreno et le Fitz Roy fut crée en 1937 afin de protéger l’un des plus extraordinaires et fascinants paysages d’Argentine. Il est inscrit au patrimoine mondial depuis 1981.

28.02.12 EL Calafate ville très touristique, passage obligé pour aller au parc du glacier Périto Moreno et le lac argentino

Visite de la casa verde, petite maison de la nature, au bord de la laguna Minez, où on peut voir flamants roses, oies et autres oiseaux.

29.02.12  - 1.03.12 camping – wifi

2.03.12 En fin d’après midi, on est à l’entrée du parc du glacier, on espérait pouvoir passer la nuit, sur le parking, mais on nous apprend que ce n’est plus possible et qu’on ne peut y rester que la journée. Pourtant il paraît que certains réussissent quand même à y passer la nuit. Alors ½ tour et bivouac à 3 km, sur la piste de lago roca.

 

glacier perito moreno

 

 

3.03.12 Glacier Perito Moreno

Heures d’ouverture de 7 H à 20 H, entrée 100p

1 km à pied ou avec la navette pour aller sur les passerelles pour voir le glacier que l’on peut aussi voir depuis un bateau. Le glacier se fissure, il craque puis d’énormes blocs de glace tombent dans un grand fracas.

 

glacier perito moreno

 

 

glacier perito moreno

 

Le glacier long de 5 km, haut de 170 m dont 60 au dessus de l’eau, avance de 2 m par jour et empêche le braco rico de couler. La rivière doit  se creuser un passage pour pouvoir s’écouler. 

 

glacier perito moreno

 

 Des tours opérateurs organisent des treks d’une ou 5 heures sur le glacier

Vers midi pluie, on retourne sur le parking avec la navette pour manger au chaud dans le camion et attendre le beau temps. Vers 15H il pleut toujours, mais on ne peut résister à l’envie de retourner voir le spectacle du glacier. Il y a toujours autant de monde et il y en a qui arrive encore. Même sous la pluie, le spectacle est fascinant. On se demande pourquoi il y a tant de caméramans qui filment le glacier.  En fait, ils attendent l’effondrement de la voute qui est prévue pour aujourd’hui ou demain. Personne n’aura la chance de voir la voir s’effondrer. Cet événement exceptionnel qui est arrivé pour la dernière fois en 2008, ne se produira que la nuit suivante.

 

renard

 

 

4.03.12 parc au bord du lago roca, camping gratuit sans eau ni sanitaires. Alors qu’on se promène, on tombe nez à nez avec un renard, qui nous regarde et va tranquillement s’allonger.

 

glacier perito moreno

 

lago argentino

 

6.03.12 pluie, vers 11H il fait beau. On part faire la rando aux Los Cristales à 1286 m d’altitude. La montée devient vite raide. Alors qu’on est en train de manger, on voit passer un randonneur. On repart, c’est de + en + difficile.  On se demande si on va y arriver. On croise le randonneur qui redescend heureux de ce qu’il vient de voir. Il crie : beautiful ! beautiful ! Ça nous donne le courage de continuer. On arrive au sommet, quel panorama ! on aperçoit le Torre del Paine, le glacier Périto Moreno, le lac Argentino. Mais déjà les nuages, le vent, il fait froid, on boit du maté avant de redescendre nous aussi heureux de ce qu’on vient de voir.

renard      panneau

 

Le soir visite de 2 renards. 

7.03.12 Soleil et  comme l'indique le panneau, beaucoup de vent. T° 15°. Nous quittons ce bel endroit tranquille pour retourner à El Calafate. Courses à l’Anonima au nord de la ville, + grand et  propre que celui du centre ville.

Sur la route pour El Chalten, bivouac avant le pont qui franchit le rio Bote, au bord de la rivière. Un cycliste vient planter sa tente à côte de nous.

 

en route pour le fitz roy

8.03.12 Il fait très beau. La température remonte, 20°, nous longeons le lac viedma, au loin les sommets enneigés du Fitz Roy.  Nous prenons 2 autostoppeurs. 1 français et 1 allemand venu faire son service militaire civil comme animateur, en argentine.

el chalten     fitz roy

 

 

 

 

 

 

 

El chalten centre des visiteurs du parc national los glaciares.

Bivouac sur leur parking + plein d’eau. Grand choix de randonnées, encore un paradis pour les trekkeurs. Plusieurs campings, restaurants, petites épiceries

 

lever de soleil sur le fitz roy

9.03.12 lever de soleil sur le Fitz Roy

 

laguna torre

9H15 départ pour la randonnée Laguna Torre. 24 km 6 heures. En redescendant on croise les autostoppeurs qui vont camper au laguna torre.

 

poubelle à el chalten

 

10.03.12 Rando aux miradors Condor et aguila.  5 km, 1h. Au retour on croise des français qui voyagent en vélo, Ils arrivent du Chili et vont jusqu’à Ushuaia. Ils nous apprennent qu’il y a des grèves et des blocages au Chili et plus de carburants.

 
11.03.12 pluie, tellement de brouillard, qu’on ne voit plus rien autour de nous. Quand le beau temps revient, on part faire la  rando jusqu’à la cascade Chorillo del salto.

 

12.03.12 nous quittons El Chalten sous la pluie. Nous avons quand même eu la chance de voir ce panorama magnifique alors qu’il arrive que brouillard et pluie durent toute une semaine.

 

 

Ruta 40 après Tres lagos la route  n’est pas goudronnée et bloquée par la boue après 4 jours de pluie. Bivouac à l’ancienne station.

 

13.03.12 ce matin il ne pleut plus, mais le car qui fait le trajet d' El Calafate à la ville de Périto Moreno par la route 40 habituellement, va passer par la 288. On décide de faire pareil. Après 140 km sur une route en ripio, la ruta 27 est goudronnée. On arrive à Gobernador Gregores.

Bivouac au bord de la rivière.

14.03.12 Impossible d’acheter pour plus de 400 pesos de carburant par jour, soit 107 L de GO. On retrouve la ruta 40, avec tronçons goudronnés, de ripio ou de boue.

    

 

 

 

 

 

 

 

 

cuevas de los manos     peinture rupestes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15.03.12 A Bajo Caracoles on prend la piste qui mène à Cuevas de los manos.

 

Entrée 50p, visite guidée en espagnol et en anglais toutes les heures, port du casque obligatoire.

La grotte des mains dont les parois sont recouvertes d’impressions de mains et de peintures rupestres représentant des guanacos et des scènes de chasse réalisées il y a plus de 10000 ans, dans un cadre magnifique.

La route qui mène à Périto Moreno est belle et goudronnée, mais il y a pénurie de carburants dans cette région. Des pompes sont à sec, d’autres, la vente est limitée et le litre coûte plus cher qu’ailleurs

 

16.03.12 Périto Moreno : camping municipal laguna de los cisnes 70 p

Salon Iturioz petit café sympa avec la wifi.

Au camping une famille qui voyage en vélo, monte sa tente, puis arrive un camion Dragoman. Tout le monde parle de ce qui se passe au Chili, manifestations, blocages de routes, plus de carburants et se demande s’il faut y aller ou pas.

Dragoman est une agence anglaise qui organise des voyages en camion, à travers le monde, d'une durée de 2 semaines à 6 mois, pour une vingtaine de personnes. Nous en avons déjà rencontré en Afrique, en Asie.

 

 

18.03.12 : nous longeons le lac Buenos Aires et arrivons à los Antiguos à la frontière chilienne. Nous n’avons pas encore pris notre décision. Renseignements pris au guichet des cars et à l’office du tourisme, on est rassurés. La frontière est ouverte et le conflit est terminé. Encore un fois nous quittons l’Argentine.

 

Lien permanent
Publié à 09:47, le 3/01/2013 dans Argentine, Argentine
Mots clefs : lacmontagneglaciergrotte


Qui suis-je ?


Après l'Afrique, l'Asie et l'Australie, notre envie de voyager est toujours là et nous avons bien l'intention de partir à la découverte de ces beaux pays d'Amérique. Après le débarquement à Buenos aires, avec notre maison roulante nous avons découvert tous les pays d'Amérique du sud, puis ceux d'Amérique Centrale. Maintenant nous sommes en Amérique du Nord. Nous ne connaissons toujours pas notre itinéraire ni le temps que cela prendra. Mais nous savons qu'il y a encore tant à voir, à découvrir et apprendre.

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Rubriques

Acadie
Argentine
Belize
Bolivie
Bresil
British Columbia Yukon NW Territories
Canada
Chili
Colombie
Costa Rica
Cuba
Equateur
Etat de Californie
Etat de l Alaska
Etat de l Arizona
Etat de l Ohio
Etat de l Oregon
Etat de la Louisiane
Etat de washington
Etat du Nevada
Etat du Nouveau Mexique
Etats du Tennessee et Mississipi
Etats du Wyoming du Colorado
Etats Unis
guatemala
Guyana
Guyane française
Honduras
Ile de Paques
Itineraire AM du sud
itineraire AM du sud et centrale
Kentucky
Labrador
Les iles Galapagos
Mexique
New Brunswick
Nicaragua
Nouvelle Ecosse
Panama
Perou
Province de l Alberta Canada
Province de l Ontario
Province du Quebec
Saskatchewan Manitoba
Suriname
Terre Neuve
Uruguay
Venezuela
Villes de l Est


Newsletter

Saisissez votre adresse email