destination les Amériques

PENINSULE DU YUCATAN

Immigration : fiche à remplir,  autorisation 180 jours - 25 US$ à payer

Inspection du véhicule car on ne passe pas sous le scanner

Interdiction d’importer : produits d’origine végétale et animale

Importation du véhicule 10 ans  - 59 US$ à payer

A la frontière,  ni  bureau de change ni d’assurance

Ce pays 4 fois plus grand que la France, bénéficie :

D’un climat tropical, en bord de mer  avec  une saison sèche de nov à mai et une saison humide et des ouragans de juin à oct

D’un climat tempéré, en altitude, au-dessus de 2000 m, avec des soirées très froides en hiver

Il y a aussi 3 fuseaux horaires

1 € = 16 pesos mexicains M$

Presqu’ile du Yucatan

Chetumal 

Bacalar

Pas de supermarché, mais des petites épiceries et un marché;

lagune Bacalar

 

laguna Bacalar

bivouac au bord de la laguna.

Sur la Place du village : banque, bivouac et Wifi – bruyant le samedi

Tulum : ville très touristique. A quelques Km la réserve biosphère Sian Ka - Entrée 30 M$ PP. La piste est mauvaise et les arbres trop bas. Impossible d’aller en bord de mer, tous les accès sont propriétés privées. Il va faire nuit, on trouve enfin un terrain vague pour bivouaquer.

 

site archéologique Tulum

 

29.07.14 Le matin défilé de jeeps qui vont s’amuser sur la piste. Drôle de réserve ! ½ tour  et retour à Tulum. Camping en bord de plage 200M$.

Bivouac au bord de la route près du site archéologique

 

 

 

site archéologique tulum

 

30.07.14  8H ouverture du site  archéologique, en bord de mer de Tulum. Entrée 59 M$

Akumal belle plage où on peut nager avec les tortues, mais interdiction de bivouaquer sur le parking.

On circule dans la riviera Maya, zone qui longe  la mer des caraïbes,  mais,  plus d’accès à la mer à cause d’immenses complexes hôteliers de luxe.

Playa Carmen : embarcadère pour l’ile Cozumel

Bivouac dans une rue près des plages

1.08.14 direction Cancun

 

bivouac sur un parking de la plage Delfinesplaya delfines

2.08.14 : Cancun après Puerto Juarez d’où partent les bateaux pour l’Ile des Mujères, le Camping Mecoloco : grand terrain avec cabanas et  quelques campings cars en gardiennage. Wifi, électricité, sanitaires pas très propres, lavanderia.

 

Tarif pour un camping car : 200 M$ la nuit

Gardiennage camping car 1000 M$ par mois

 

une bonne fondue entre amis

On fait la connaissance de Pierre, un suisse installé depuis plusieurs années au Mexique et d’Ana sa compagne. La veille de notre départ, Pierre nous invite à manger une fondue suisse, dans son camping car.

Demande de l’esta par internet pour notre transit à Miami 14 $

12.08.14 : C’est le départ, pour un séjour de 3 mois en France.

Pierre nous emmène à l’aéroport.

 

camping cars en gardiennage

Camping-cars en gardiennage au camping Mecolocco

Vol :Cancun-Miami-Paris

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

15.11.14 : Retour au Mexique

Pendant notre séjour, nous avons fait faire le visa B1 B2 pour les USA. On ne comprend pas pourquoi, lors de notre transit à Miami, on nous  tamponne le passeport et on nous donne 6 mois.  

Arrivés à Cancun, fouille des bagages.

Il est tard, retour au camping en taxi, où on est contents de retrouver notre camping car.

20.11.14 On se retrouve à plusieurs camping cars Français. On sympatise avec Emma et David, Couple de français qui ont acheté leur véhicule au Canada, pour descendre en Amérique du sud, et avec Louis et Danielle, qui voyagent autour du monde depuis plusieurs années et qui comme nous, espèrent aller jusqu'en Alaska.

15.12.14 Les réparations du camping car sont terminées, il nous faut préparer notre voyage  pour Cuba. On passe par une agence spécialisée dans les voyages dans ce pays. On nous apprend, que tout est complet jusqu’au 5.01.15, à cause des fêtes.

AGENCE ADAS TRAVEL, Plaza Hollywood local 11

entre AV Xcaret y AV Coba

elizabeth@adastravel.com.mx

www.adastravel.com.mx 

On réserve donc un Vol sur Aéromexico : 330 US$ : Vol + visa cubain

En attendant le départ, nous allons  faire un tour autour de Cancun. Mais il faut trouver une assurance pour le camping car

ASSURANCE MAPFRE : refuse de nous assurer

ASSURANCE QUALITAS : AV Labna – Cancun - N 21 09 149 – O 086 693  

responsabilité civile. 5 mois 135 US$ ou 1980 M$

A présenter

-       carte grise

-       permis de conduire

-       document d’importation du véhicule

-       photo du véhicule.

Les bureaux sont fermés le samedi et dimanche

On  quitte Cancun

sculptures de sable

Bivouac à Puerto Morelos, sur un parking au centre du village

Petit village tranquille, touristique. Sur la plage des sculptures de sable

23.12.14 On reprend la route dans l’espoir de trouver un petit coin tranquille sur une plage. 

Paamul : plage avec bungalows et où les canadiens et les américains viennent passer l’hiver avec leurs énormes campings cars. Il y a des gardiens et seule la plage est publique. Mais pour pouvoir bivouaquer, on nous demande 600 M$

Xel-Ha immense parc aquatique avec beaucoup d’activités. Entrée 89 US$ + suppléments pour d’autres activités aquatiques comme nager avec les dauphins, les lamantins et les nourrir. A la réception on nous autorise à  bivouaquer sur le parking mais tarif 25 US$.

On trouve enfin un bivouac sur le parking du Cenote dos ojos. Gratuit, calme.

retour à Akumal parking 50M$ pour les voitures, mais toujours interdit aux campings cars la nuit.

24/25.12.14  Et Tulum : beaucoup d’hôtels, de resto et parkings privés. Et même une boulangerie française. Bivouac au bord de la route de la plage avant le poste de police. On est contents d’être au bord de la mer, mais il y a beaucoup de circulation. Promenade sur la plage jonchée d’algues.

26.12.14 avant d’aller à Coba, on pensait aller se baigner dans le cénote Gran cenote mais il pleut, et à l’entrée on nous dit qu’il y a déjà beaucoup de monde et qu’il faudrait revenir demain, de bonne heure. Comme il y a près de 199 cénotes dans le Yucatan, on aura bien l’occasion d’en voir d’autres.

Coba : Vu le nombre de voitures et surtout de cars sur le parking, on préfère aller se garer au bord du lac et visiter le site, le lendemain matin,  avant la ruée des touristes. On va se promener autour du lac, où vivent des crocodiles.

pyramide de coba

27.12.14 : 8 H ouverture du site. Entrée 59 M$. Le site peut se visiter à pied, en vélo ou en tricycle avec chauffeur. Belle balade dans la forêt. On monte au sommet de la pyramide, haute de 42 m et il paraît qu’il y a 113 marches. A 10H30 la visite est terminée, les groupes de touristes et leurs guides arrivent.

                                                                                               

rue de valladolid

 

Direction Valladolid, ville très touristique. Office de tourisme sympa, nous indique le parking du couvent San Bernardo où on peut  bivouaquer. Mais on est samedi et c’est bruyant

Calle 41A, façades aux belles couleurs –

 

 

 

 

       valladolid

28.12.14 Visite d'une petite boutique de chocolat.

On apprend que le cacao fut découvert par les mayas, et considéré nourriture des dieux par les Aztèques.  Il pouvait servir de monnaie d’échange,  pour acheter des esclaves par exemple.

Dégustation de chocolat aux piments, gingembre, cannelle   

Cette ville fait partie des Pueblos Magicos.  Une liste des 31 plus beaux villages et 83 plus belles villes du Mexique. A découvrir sur le site : www.pueblos mexico.com.mx

Avant de retourner à Cancun, petit détour par Chiquila à 80 km de la route pour aller sur l’Ile de Holbox 

29.12.14 Chiquila : petit village de pêcheurs, où les cars amènent des flots de touristes pour prendre le ferry.  Au port c’est le ballet des gens qui vont ou reviennent de l’Ile. Plusieurs ferrys de 6 à 20H – 100M$ l’aller, 180 M$ l’aller/retour

départ des pêcheurs

bivouac sur un parking en bord de mer. 50 M$ 24H. Le soir on voit les pêcheurs  partir en mer.

30.12.14 : On prend le ferry à 8H. Après 20’ de traversée, on arrive sur l’ile Holbox.

A l’embarcadère, des voiturettes de golf attendent les touristes. Mais on préfère aller à pied. Le village est vite traversé. Beaucoup de petits hôtels, de resto.

plage l'ile d'holbox

plage l'ile d'Holbox

 

Mais les constructions ont commencé à envahir la plage et le sable blanc est  jonché d’algues et de boue, l’eau est parfois marron et ne donne pas envie de se baigner.

limules

Sur le sable des Limules. Animal marin préhistorique, au sang bleu. Autrefois, servait  d'appât pour la pêche, maintenant représente un grand espoir pour la médecine.

Après avoir bien marché, on trouve un petit bout de plage où le sable est propre, et l’eau turquoise. Baignade, relaxe. Retour vers le village, où la plage est noire de monde.  Vers 16H on reprend le ferry,  déçus de cette journée. Pourtant dans le guide du routard  il est écrit : « Un endroit comme on les aime, un vrai paradis ».  Le soir, sur le parking, on rencontre un couple de français avec leurs 2 petites filles. Ils  reviennent de l’île où ils ont passé 2 jours. Ils sont ravis de leur séjour qui leur a permis de se relaxer. Comme quoi, les goûts et les couleurs…

31.12.14 Retour à Cancun. Après les courses, on part à la recherche d’un coin tranquille car ce soir c’est le réveillon. 

Bivouac sur la presqu’ile Pok Ta Pok dans un quartier tranquille, au bord de la laguna Nichupté. Merci le site Exploracy pour sa liste de bivouac et ses infos pratiques.

01.01.15 retour au camping Mecoloco pour préparer notre voyage à Cuba et réserver sur internet des casas particulares, chambres chez l’habitant.

05.05.15 : on prend le mini bus jusqu’au terminal ADO. Puis le bus pour l’aéroport terminal 2. 64 M$. 1H de trajet.

A l'aéroport : pas de tampon de sortie sur le passeport, mais il faut rendre la carte d'immigration remplie lors de l’entrée dans pays.

Lien permanent
Publié à 19:07, le 1/06/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : yucatansculpture sableassurance véhiculesite mayalaguna


VILLES COLONIALES, SITES MAYAS, AZTEQUES, ZATOPEQUES

 

ioverlander : application pour trouver des campings payants et gratuits, à télécharger gratuitement sur les tablettes

 

camion martin autour du monde

 

15.01.15 : retour au camping pour récupérer notre camping car et reprendre la route ; On a RDV avec Fred qui voyage autour du monde, avec sa femme et ses 2 enfants, tout en faisant des reportages pour la TV.

Direction Valladolid. On rencontre Fred et ses enfants Martin et Chine dans une ferme Permacultura. Genre de ferme écologique.

 

 

19.01.15 Direction Chiken Itza.

vendeurs à chiken itzaAncienne cité Maya. Un des plus importants et des plus visités sites Mayas.

Entrée 211 M$+ parking 40 M$ mais on peut se garer à l’extérieur

Le Castillo ou pyramide KulKulcan

observatoire astronomique

puits des sacrifices

temple aux mille  colonnes

Il est préférable de visiter les sites dès l’ouverture afin d’éviter la foule, mais, ici, les allées sont aussi envahies par les vendeurs.

 

pyramide de Kulkulcan

pyramide Kulkulcan

observatoire astronomique

observatoire astronomique

dénotes Ik Kil

 

A quelques km le cenote IK Kil entrée 70 M$.  Eau 22°, profondeur 50m 

Les cénotes sont de grands puits naturels, à l’air libre ou dans des grottes. Ils sont alimentés par des rivières souterraines. Aux temps des mayas, ils servaient de réservoirs d’eau, de sites d’offrandes et de sacrifices. L’eau n’est pas des plus chaude mais on peut s’y baigner ou faire du snorkel.

 

 

 

 

20.01.15 Direction Mérida. Visite de la ville

Eglise santa lucia, la cathédrale et son crucifix, le zocalo, paséo montejo

monument à la patrie, bandera merida

Bandera ou monument à la patrie qui retrace l'histoire du Pays

Liverpool : grand centre commercial avec patinoire de glace.

Direction Uxmal pour bivouaquer sur le parking du site, mais à 131 M$ la nuit, on préfère aller se garer sur le parking du musée du chocolat.

oiseau oiseau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21.01.15 Uxmal : en se présentant dès l’ouverture, le site est désert et la visite des plus agréables, en plus on peut aussi voir de beaux oiseaux.

pyramide de devin Uxmal

pyramide du Devin : 35m de haut

quadrilatère des nonnes Uxmal

Le couvent ou le quadrilatère des nonnes appelé ainsi pour sa ressemblance avec un cloitre

la Iglesia uxmal

La iglésia

et encore, le masque dieu chaac, dieu de la pluie et de l’eau

palais du gouverneur 100m de long

maison des tortues

vue sur Uxmal

Grimpette sur la grande pyramide, 32 m de haut et vue sur le site

Contrairement à Chiken itza, Coba et Tulum, le site d’Uxmal n’est pas entouré d’eau aussi les mayas avaient trouvé un système pour récolter l’eau de pluie dans des citernes appelées chultunes. 

coucher de soleil à campêche

 

Après 3 H de visite de ce site magnifique  on prend la ruta Puuc où se trouvent d’autres sites du monde Maya comme Kabah, xlapak, labna. Impossible de tout visiter, il faut faire des choix. Direction Campeche

Bivouac sur le parking en bord de mer près de l’office de tourisme.  Le parking n’est pas gardé, mais la police fait des rondes. Le soir, le malecon est très animé avec les gens qui se promènent, font du sport, ou admirent le coucher de soleil.

22.01.15 visite de la ville

les remparts, portes de la mer et de la terre

centre historique, le zocalo, cathédrale santa isabel

 

 

 

 

une rue à campêche

On quitte campêche et le Yucatan, on longe le golf du Mexique. Au loin on peut voir les plates formes pétrolières.

Le Chiapas : état le plus pauvre du Mexique. Pourtant le Chiapas produit du café, du maïs et renferme des gisements de gaz, de pétrole et d’uranium

23.01.15 : il a plu toute la nuit, et ce matin il pleut encore.  Visite du site de Palenque, ancienne cité Maya.

Entrée du parc 30 M$ et à 3 km le parking du musée. Puis 2 km à pied ou en mini bus jusqu’à l’entrée du site, 64M$

temple des inscriptions palanque

Temple des inscriptions, du soleil

palais palanque

On redescend par un chemin qui passe par une cascade et quelques temples enfouis dans la jungle.

sarcophage du roi pascal

Visite du musée où sont exposés des objets trouvés sur le site  comme le sarcophage de 13T du roi Pacal qui vécut 100 ans.

On reprend la route, toujours sous la pluie, alors inutile de passer par Agua Azul dont  les eaux ne doivent pas  être turquoises mais boueuses.                                                              

temple santo Domingo

marché san cristobal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25.01.15 San Cristobal de las Casas 2200 m d’altitude. Il fait frais mais on a retrouvé le soleil. Les rues sont étroites et on arrive difficilement au camping  San Nicolas. 180 M$ la nuit. Eau, électricité, wifi, pas très loin du centre ville

Marché artisanal et aux fruits où les indiens Tzotziles et Tzetales viennent vendre leurs productions.

Templo Santo Domingo et sa façade en pierre ciselée

vendeuses ambulantes
 
cathédrale san cristobal
cathédrale notre dame de L'annonciation

Enfin soirée sympa avec Emma et David, rencontrés à Cancun

parvis de l'église à chaula

28.01.15 San Juan de Chamula. Centre religieux et économique de la communauté Tzotzile. Petit village à 10 km de San Cristobal. Ca grimpe, mais la route est belle. Grand parking à l’entrée du village, à 10’ du centre.

enfant au sein

 

On avait toujours refusé de payer pour visiter une église, mais ici, la curiosité est trop grande. Alors on va  payer 20 M$ à l’office de tourisme. Sur le parvis de l’église, une foule de femmes et d’enfants, assis ou qui déambulent. On ne comprend pas ce qui se passe. On peut faire des photos, mais elles sont interdites dans l’église.

Dans l’église, des milliers de bougies sont allumées, il n’y a pas de bancs mais des épines de pins jonchent le sol. Des familles sont assises parterre devant des autels. Des personnes pic niquent, d’autres prient ou discutent

Un homme bénit son enfant, une femme donne le sein à son bébé, une autre tord le cou à un poulet. . Boire du coca fait aussi partie du rituel car ça fait roter ce qui permet d’évacuer le mal. On éprouve une étrange sensation devant ce spectacle, dans une église.

femmes tzotziles chaula  femme tzotzile

A l’extérieur toujours cette foule. Les femmes portent des jupes de peau de brebis noire, mais certaines sont pieds nus malgré le froid et leur peau est brulée par le soleil

chef du village chaula  femme tzotzile

 

 

 

 

 

 

 

 

         

           

Chef du village tzotzile

canyon sumidero

 

Direction le canyon Sumidero. On peut y accéder depuis Chiapa de Corzo, en lancha par le fleuve Grijalva,  125 M$ ou par la route en passant par Tuxtla Guttierrez. 

Chiapa de Corzo Bivouac sur un parking public, près du supermarché Chedraui.

29.01.15 Direction Tuxtla guttierrez. Entrée du parc national 30 M$. 21 Km et 5 miradors pour admirer le Canyon Sumidero. Possibilité de bivouaquer sur le parking devant l’entrée, mais interdiction de rester à l’intérieur du parc, la nuit

30.01.15 Beaucoup de vent. On traverse des champs  d'éoliennes et d’agave, plante qui sert à la fabrication du mescal, sorte de tequila.

 

 

 

 

                                                                                          champ d'agave

On arrive à Mitla, petit village où se trouve un site zapotèque. Bivouac sur le parking du site.

31.01.15 visite d’une distillerie de mescal.

Le pied de l’agave est d’abord cuit dans une grande fosse, puis est écrasé par une roue tirée par un cheval. Et enfin la fermentation 2 à 3 jours.

Direction Oaxaca 1700 m d’altitude.

On se gare sur le parking de la plaza Bella pour aller au centre ville en bus.

Repas sur le marché : tortillas, quesadilla : tortilla garnie de fromage et de fleurs de courgette.

 

Monte Alban

1.02.15 : Monte Alban. Entrée 64 M$. Situé à 2000 m d’altitude, sur une colline, ce site fut un centre cérémonial zapotèque. Panorama sur les montagnes et la ville. Visite du musée. Interdiction de bivouaquer sur le parking

Direction le bord de mer, la route est sinueuse et pleine de trous, de topes (ralentisseurs). On monte à 2700 m On mettra 4 H pour faire 140 km.

plage de zipolite

2.02.15 Après Puerto Angel, Zipolite où la plage est autorisée aux naturistes.

iguane apprivoisée

 

Petit camping au bord du pacifique + un RV park avec piscine plus loin à 350 M$  .

Bivouac, sur un camping en construction.

Animal de compagnie insolite, une iguane aux belles couleurs

3.02.15 Arrêt à Agustinillo où on fait la connaissance d’une famille française, en voyage en Amérique depuis 10 mois.

Mazunte : Petit village de pêcheurs

 

 

tortue matamata

Centre des tortues ne sera ouvert que demain. En attendant on va se garer sur le parking de  l’office de tourisme, car on ne peut pas accéder aux plages en camping car. AM on retrouve Louis et Danielle.

4.02.15 : visite du centre des tortues. Ouvert le mercredi et le samedi. Entrée 30 M$. Peut être plus intéressant après les travaux d’agrandissement.

tortue d'eau douce : matamata

 

 

tortue de mer

Direction puerto  Escondido : ancien petit port de pêche, devenu une station balnéaire et un important spot de surf.

Nouvelle adresse de la banque HSBC 1a norte calle

Bivouac sur le parking Playa Manzanillo, avec l’accord de la police qui fait des rondes, la nuit.

5.02.15 Marquelia : petit port de pêche et bcp de paillotes restaurants

Bivouac sous les palmiers, sur la plage

Acapulco

baie d'Acapulco

6.02.15 Acapulco ville balnéaire, connue pour la beauté de sa baie et ses plongeurs de la mort. Son eau à 28°, permet la pratique des sports nautiques toute l’année.

cathédrale de acapulco quebrada de acapulco

 

 

 

 

 

 

Cathédrale nuestra senora de la soledad                                Quebrada

Parking sur la costera Miguel Aleman. 20 M$ pour la journée et  la nuit.

On monte à la Quebrada où à 12H, 19 H, 20 h, 21 h,  los clavadistas, les plongeurs de la mort, font le spectacle en plongeant d’une falaise haute de 35 m dans une crique balayée par de grosses vagues qui risquent de les  projeter contre les rochers. On peut les voir depuis une plate forme. Entrée 40 M$ ou depuis la terrasse de l’hôtel mirador

crique ile la Roquetta

 

7.02.15 A 10h on prend un bateau au fond de verre, pour l’ile de Roqueta. 80 M$.  Pendant la traversée qui dure une heure  on peut voir des poissons et une statue de la vierge engloutie, pour la protection des marins.

On est samedi, et déjà beaucoup de monde sur la plage, on préfère partir à la découverte de l’ile. Il y a de belles criques pour faire de la plongée et un chemin de  randonnée dans la forêt. L’ile est une réserve, mais on ne verra aucun animal. Retour à Acapulco en bateau.

 

8.02.15 On quitte le bord de mer pour aller à Puebla

9.02.15 Pour la visite de Puebla, on a choisi d’aller au camping  de Cholula, difficile à trouver. 240 M$ la nuit

Eglise santa Maria Tonantzintla

 

église santa maria tonantzintla

 

AM on prend un mini bus ou collectivo pour aller à Tonantzintla, à 5 km, pour voir l’église Santa Maria dont le plafond et les murs sont entièrement recouverts d’un décor très chargé, peint de couleurs vives, ou recouvert de dorure, de visages et de personnages de la religion catholique mais aussi d’ancienne croyance aztèque.

 

 

 

 

 

 

                                                                                  San francisco d'Acatepec

Ensuite à 15’, à pied, une autre église, San Francisco d’Acatepec dont la façade est recouverte de carreaux céramique L’intérieur de ces églises est inimaginable, mais les photos sont interdites.

Au loin le volcan Popocatépetl qui fume.

Retour au camping où un camion du tour opérator Pangeotour : camion aménagé, pour une dizaine de personnes pour cuisiner, manger et dormir pour un voyage de plusieurs semaines en Amérique du sud, centrale et du Nord.

volcan Popocatepetl

 

 

 

10.02.15 Plaza San Diego, à 200 m du camping, bus pour aller visiter Puebla ; 4ème ville du Mexique à 2160m d’altitude, au pied du volcan

 

Avec le nombre impressionnant d’édifices religieux, on n’est pas étonné que cette ville soit inscrite au patrimoine mondial.

 

 

cathédrale de Puebla

cathédrale de Puebla

cathédrale de Puebla

Templo san Marcos Puebla

Templo San Marcos

Eglise san Francisco

Eglise San Francisco

Monument Puebla

Ballade au centre ville, puis tour de la ville avec turitur, un bus qui part du zocalo toutes les heures, avec écouteurs en français. 80 M$. Durée 1H30.

Cette nuit on a entendu le volcan gronder et ce matin, tout est recouvert d’une fine couche de cendre. Mais malgré son éruption en décembre 2014, on nous dit qu’il n’y a pas de danger. 

Direction Teotihuacan

12.02.15 Alors qu’on traverse un village, on se fait arrêter par un policier qui prétend que les véhicules

temple du serpent à plumes dont les plaques se terminent par 2 n’ont pas le droit de circuler aujourd’hui. Il faut aller payer 1200 M$ à la banque ou lui donner ce qu’on veut, et qu’à 3 km, on pourra circuler sur la carretera. Mais on lui dit qu’on va faire ½ et passer par une autre route. Finalement il nous laisse passer. Depuis 3 ans qu’on voyage en Amérique, c’est la première tentative de corruption

 

 

temple du serpent à plumes, quetzalcoalt

Les pyramides de Teotihuacan : Entrée 64M$ + 45M$ parking

pyramide de la lune

Ce site fut une des villes les plus importantes du monde de méso amérindien. On sait peu de choses sur la civilisation qui l’a fondée et pourquoi elle l’a abandonnée. Pour certains ce fut à cause de la pénurie de nourriture, l’eau contaminée, pour d’autres, un incendie, la révolte de la population ou encore une invasion barbare. Ce site fut découvert par les aztèques qui pensaient avoir découvert une ville construite par des géants ou des dieux.    

                

                                                                                      La pyramide de la lune

pyramide du soleil

La pyramide du soleil haute de 65 m, avec  courage on gravit les 200 marches.

reconstitution d'une tombe aztèque

 

poterie du musée de téotihuacan

Et enfin le musée 

San Juan Teotihuacan : petite ville à 2 km du site.   

Camping : 200 M$ la nuit avec eau électricité et wifi. Mais aussi avec 3 chiens qui aboient beaucoup.

On préfère bivouaquer sur un parking gardé près du camping 50 M$ avec électricité et  possibilité de faire les pleins d’eau

14.02.15 : l’office de tourisme se trouve au musée national, mais pas très utile.

Le soir Louis et Danielle viennent nous rejoindre sur le parking

On décide d’aller à Mexico le dimanche pour voir le ballet folklorique et son musée anthropologique.

Mexico : capitale du Mexique, 3 ou 4ème plus grande ville du monde avec 30 millions d’habitants.

palacio de belles artes

 

palacio belles artes

 

15.02.15 : à 7 h on est prêt pour aller prendre le bus. 34 M$. 50’ plus tard on va prendre le métro pour le Palacio de Bellas Artes où se trouvent la salle de spectacle, un musée et où les billets sont vendus. A 300, 700 et 800 M$.  Arrêt de la vente 30’ avant le spectacle. On peut aussi les réserver sur internet.

Représentations : le dimanche à 9H30 et 20H30

Le mercredi à 20H30.

 

 

ballet folklorique belles artes

 

ballet folklorique palacio bellas artes

Très beau spectacle de danse folklorique,  avec de beaux costumes, et des musiciens. Durée 1H30

la poste de mexio

Dans le quartier de très beaux batiments comme la Poste

chac mool

 

Le musée est  ouvert du mardi au dimanche de 9H à 19H. Un des  plus importants du genre au monde.

Entrée 64 M$.

Le musée est composé de plusieurs salles qui retracent l’histoire du Mexique de la préhistoire à nos jours, avec de très belles pièces, des reconstitutions, des maquettes de ses sites archéologiques. Ainsi qu’au 1er étage, la section ethnologique.

Chac Mool : où était déposé le coeur des victimes en offrande aux dieux

 

 

 

peinture rupestre musee

pièce du musée anthropologique mexico pièce du musée anthropologique mexico

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite est des plus intéressantes, cependant, je pense qu’il faut éviter d’y aller le dimanche, car  il y a beaucoup trop de monde. l’entrée étant gratuite, mais seulement pour les mexicains,

 

monument de la revolution

Monument de la révolution où se trouve la dépouille des chefs de la révolution dont celle du célèbre hors la loi, devenu général, Pancho Villa.

Puis métro jusqu’ au terminal Norte, pour prendre le bus.

 

pendule

 

17.02.15 : Malgré sa mauvaise réputation, on décide de retourner à Mexico, pour visiter la ville. bus et métro jusqu’au Zocalo.

Zocalo centre historique construit sur les ruines d’une ville aztèque et sur un terrain marécageux. Certains bâtiments, comme la cathédrale, s’enfoncent doucement dans le sol. Des travaux ont été réalisés et  un genre de pendule, a été installé pour surveiller cet enfoncement. 

 

 

 

 

 

 

 

 

cathédrale métropolitaine, sagrario metropolitano

cathédrale métropolitaine sagrario metropolitano

La cathédrale Metropolitana, la plus grande d'Amerique

Palacio nacional où se trouve l'ancien parlement avec au plafond, l’œil de dieu.  

       Visite gratuite tous les jours de 10H à 17H sur présentation d’une pièce d’identité par groupe.

fresque de diego rivera

Fresques peintes par Diego Rivera, représentant l’histoire du Mexique depuis les aztèques jusqu’à la révolution en 1910.

Le mont de Piété : entrée gratuite du lundi au vendredi de 8H30 0 18H

Plaza Santo Domingo

robes de mariée

 

Après un bon Repas pris au resto chinois, la isla del dragon, on continue notre ballade dans la calle Madero où on peut encore voir de très beaux édifices, le quartier des imprimeurs qui peuvent  reproduire n’importe quel document, le quartier des mariages et ses limousines, et pour ceux qui le souhaitent, visiter encore et encore des Musées.

Même la banque Banamex a son centre culturel où sont exposés de très beaux tableaux. Entrée libre mais interdiction de prendre des photos

 

 

une rue de mexico

Nous avons découvert une très belle ville. Quand je pense qu’on nous avait dit, que México était une ville dangereuse et qu’il n’y avait rien à voir à part le musée anthropologique !

vue sur mexico

Retour en métro, jusqu’au terminal Norte, pour prendre le bus. Encore une journée des plus intéressantes, mais combien fatigante.

02.15 : Direction Tepotzotlan 2280 m d’altitude

Hôtel Pepe’s : grand camping. 250 M$

Soirée sympa entre voyageurs rencontrés pendant le voyage en Amérique du sud.

lac san miguel aleman

20.02.15 : En route pour la réserve de Mariposa Monarca, on s’aperçoit qu’on s’est trompé de direction, Mais sur le GPS, on voit qu’on est tout près d’un lac, aussi on décide  continuer.

valle de bravo

On arrive à Valle de Bravo au bord du lac artificiel, Miguel Aleman. C’est un village touristique, classé pueblo Magico, liste où sont répertoriés les plus beaux villages du Mexique

On longe le lac jusqu’au San Gaspard, où se trouve une petite marina où on peut camper. On négocie 200 M$ pour 2 nuits

 

 

une mexicaine

pots en céramique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rue de vallée de bravo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vendeuses ambulantes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21.02.15 : Retour à Valle de Bravo, en mini bus, pour la visite de la ville. Les rues en pavés, ça monte, ça descend, beaucoup de touristes Mexicains, des vendeuses qui travaillent en famille,                             artisanat ceramique. Dommage c’est le week end, la fabrique de céramique est fermée.

En route pour la réserve Mariposa Monarca, encore un moment tant attendu

 

Lien permanent
Publié à 15:44, le 1/06/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : zatopèquesaztèquesbaie acapulcomusée anthropologiquecanyoncathédralesites mayas


LE MYSTÈRE DES PAPILLONS MONARQUES

22.02.15 : On reprend la route, direction Zitacuaro. On traverse une belle forêt de pins. Après avoir traversé le village d’ Angangéo, on arrive à La réserve de Mariposa Monarca, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Parking 40 M$. Altitude 3100 m

On fait la connaissance d’une autre famille française, qui comme nous, a tout quitter, pour partir à la découverte du monde.

réserve de mariposa monarca

23.02.15 : Ensemble on va visiter le sanctuaire. 45 M$ l’entrée

itinéraire des papillons monarquesLes papillons Monarques : En automne, ils quittent par millions le Canada et le nord des états unis, et mettent plusieurs générations pour migrer, au Mexique, où se trouvent 5 sanctuaires mais dont 2 seulement sont ouverts au public. D'après les scientifiques, ils arrivent à s'orienter grâce à un compas magnétique interne.

Ces générations n’ont qu’une durée de vie de 4 semaines, mais celle qui arrive au sanctuaire, aura une durée de vie de 8 mois. Elle pourra y passer l’hiver, se reproduire puis migrer au Canada, en Mars.

 

papillons monarques

Malheureusement leur nombre est en diminution à cause des pesticides, des désherbants et de la déforestation.

S’il pleut ou qu’il fait trop froid  les papillons restent agglutinés sur les arbres pour se tenir chaud. Heureusement aujourd’hui, le soleil brille et  après une petite rando, on arrive au cœur de la forêt où les branches sont recouvertes de papillons. Certains viennent voler autour de nous, se posent sur les fleurs, se reproduisent, quel spectacle ! Heureux d’avoir eu la chance d’arriver à temps pour le voir.

Après cette belle rando dans la forêt on passe l’après midi  et la soirée à parler voyage

24.02.15 : 5° à l’extérieur, mais le temps est magnifique et quel calme.  

 

 

papillons monarques

papillon monarque

papillons monarques

réserve mariposa monarca

25.02.15 On quitte encore un endroit comme on les aime, pour aller visiter de belles villes coloniales

 

 

Lien permanent
Publié à 12:58, le 1/06/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : réserve mariposa monarcapapillons monarques


VILLES CLASSEES AU PATRIMOINE DE L'HUMANITÉ

 

San Miguel de Allende

Direction San Miguel de Allende église san Miguel de Arcangel

circulation interdite aux + 3T5

26.02.15 visite de  la ville à pied.

mirador puis centre historique, rues en pavés, très pentues. A VOIR :

San Miguel de Arcangel

San Rafael

Zocalo

un souffleur de verre, mais l’office de tourisme nous apprend qu’il faut réserver au moins 6 jours avant

Marché et beaucoup de boutiques de bel artisanat

Centre culturel où se trouve l’école des beaux arts.

Musique, céramique, tissage, exposition photos

Sur la place, des manifestants miment la mort des étudiants sous l’œil de la police

 

Église san Miguel de Arkangel

une rue de san miguel

maison coloniale san miguel

 maison coloniale San Miguel de Allende 

vendeuse heurtoir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 université guanajuato

27.02.15 direction Guanajuato-altitude 2080 m;                   Bivouac sur un  parking devant l’hôtel Misiones avec l’accord de la réception.                                                          28.02.15 bus pour aller en la ville. 

Centre historique : la meilleure façon de le visiter est de se promener à pied, dans ses ruelles. Et, encore des églises, des musées, mais aussi le théâtre Juarez,  l’université, ses petites rues piétonnes, ses statues.                        

vendeuse

 

 

 

 

 

 

 

                                 Université

université guanajuato

Université

marché hildago

marché hidalgo  avec ses gargotes où on peut manger pour 40 M$

Et si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi  visiter le musée des momies.

mine d'argent la valenciana

 

 

Cette ville possède aussi, un réseau routier souterrain ce qui facilite la circulation du centre ville. Cependant, il ne faut pas s’amuser de s’y engager en voiture car c’est un vrai labyrinthe.

Bus pour aller visiter le quartier de la Valenciana, où se trouve une mine d’argent. Elle n’est plus exploitée, mais une partie de la mine est ouverte au public.

 

 

 

El Pipila

panorama Guanajuato

panorama guanajuato

Panorama de la ville

Retour en ville pour prendre le funiculaire derrière le théâtre Juarez. 18 M$ l’aller. On monte sur la colline San Miguel où se trouve la statue El Pipila, le célèbre héro de la guerre d’indépendance du Mexique. Il est 18H, l’heure idéale pour admirer le coucher de soleil, qui donne à la ville des couleurs fantastiques. 

guanajuato musiciens guanajuato

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           harpe guitare

 

 

 

Eglise Snan Francisco

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10’ pour redescendre à pied jusqu’au Jardin de l’union. Beaucoup de monde aux terrasses. Les comédiens et les musiciens en costumes, se préparent pour les callejoneadas, spectacles de rues. Mais il faut avoir réserver à l’office de tourisme et payer 120 M$ pour le spectacle qui a lieu le vendredi et le samedi à partir de 19H

 

 

1.03.15 Le matin un employé de l’hôtel vient nous dire que ce parking appartient à l’hôtel et que l’on doit partir. Direction le lac de Chapala.

2.03.15 Chapala

coucher de soleil

 

Bivouac sur le parking public, au bout du Malecon. Gratuit, calme, surveillé par la police qui fait des rondes.

3.03.15 : tour du lac de chapala.  Direction Ajijic.

Les rues qui descendent au bord du lac sont étroites. Devant le restaurant français, un beau parking au bord du lac. Mais on ne peut pas passer à cause des arbres.

Encore une région où les américains viennent passer leur retraite. De belles propriétésville de téquila

 

On continue le tour du lac,  jusqu’à Jocotepec,                                                                                                                       Bivouac à l’entrée de la ville, sur le parking Puerto

interior touristico, au bord du lac.

4.03.15  On traverse de grands champs d’agave. Plante qui sert à la fabrication de la téquila

Tequila bivouac derrière l’usine coca cola

5.03.15 Cette ville a donné son nom à la célèbre boisson mexicaine.  

Des agences proposent des circuits pour  visiter la ville et une des nombreuses distilleries : 200 M$.

 

 

 

 

ville de Téquila

 

6.03.15 Mazatlán  station balnéaire 

Interdiction de se garer sur le parking de la marina.

Bivouac à la sortie de la ville, dans une rue allant aux plages

Lien permanent
Publié à 10:12, le 1/06/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : el pipilalac chapalamine d'argenttéquila


AU PAYS DES TARAHUMARAS

tour eiffel au mexique7.03.15 On reprend la route Mex 15. A midi, petite halte à La Cruz,  playa Ceuta.

Direction Los Mochis. On traverse des champs de maïs à perte de vue de chaque côté de la route sur plus de 100 km. Bivouac après Culiacan, dans la station pemex près du cimetière. Barbecue, coin pic nique, plein d’eau

8.03.15  Après les champs de maïs, les champs de sorgho, de serres et d’immenses troupeaux de  bétail dans des enclos. Et une tour eiffeltrain chihuahua al pacifico

Los mochis ville d’où part le train Chihuahua Al Pacifico qui traverse la sierra Tarahumara et le canyon du cuivre, jusqu’à Chihuahua. On continue  par la route qui se termine à El Fuerte, où on prendra le train pour Creel.

Bivouac sur un parking payant en face de la gare, à 7 km de El Fuerte. Là, on laissera notre camping car. 50 M$ par jour

 Les lundis et mercredis, il n'y a pas de train en classse économique.

tarifs du train chihuahua al pacifico

tarifs  du train 1er classe et classe économique

10.03.15 : départ du train 8H15 – On paie dans le train 659 M$ l’aller. Seuls les billets 1ère classe peuvent s’acheter sur internet, à la gare, dans les agences de voyages, ou certains hôtels.

paysage depuis le train pour chihuahua

traversée de la sierra Tarahumara

el divisadero

 

       une petite passagère

Ce n'est pas le TGV, mais le temps passe vite. A El Divisadero arrêt de 15' pour se restaurer et admirer le panorama.Dommage, il fait froid et il pleut.

17H, on arrive à Creel. Altitude 2340 m.

Pas de problème pour trouver un hôtel. A la gare on est accueillis par des rabatteurs qui proposent des hôtels.

Hôtel Los Pinos à 10’ à pied de la gare. 300 M$ la chambre. Propre, chauffage, café et thé gratuits à la réception.

Resto La cabana. Le patron Jaime, dirige aussi, un tour operator et parle français. On se donne RDV pour le lendemain.

 

 

 

 

canyon la barranca del cobra

11.03.15 : 9h départ avec Jaime et 3 autres touristes pour retourner à El Divisadero et faire une petite rando avec vue sur Le Canyon La Barranca Del cobre; Il fait beau, mais froid à cause du vent. Quel panorama !

On peut aussi prendre un téléphérique ou faire de la tyrolienne.

une indienne tarahumara et un enfant

L’après midi toujours avec Jaime on part à la rencontre des  Tarahumaras.

Tarahumaras : signifie peuple aux pieds légers, à cause de leur endurance à la course à pied. C’est une des communautés indiennes du Mexique. Elle s’est réfugiée dans la sierra pour fuir les espagnols, a toujours refusé de se soumettre, applique ses propres lois et parle sa propre langue. Jaime nous explique, qu’une association a ouvert une école pour que les enfants apprennent l’espagnol, fassent des études afin d’éviter aussi que  les parents marient leur fille, dès l’âge de 12 ans.

Ils se sont convertis au catholicisme, mais pratiquent cette religion à leur manière, avec un mélange d’ancienne croyance

habits traditionnels tarahumaras  indienne tarahumara

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sandalettes tarahumaras

 

 

 

 

 

Les femmes portent des jupes de couleurs

vives et des sandalettes traditionnelles.

Ils vivent de l’agriculture et de l’artisanat. Des paniers de feuilles de palmier tressées, des tissus, de la poterie, des bijoux de perles, des objets en bois, qu’ils fabriquent et vendent aux touristes.

Leur sport, courir sur 80 Km en poussant du pied, un palet en bois.

 

 

masques tarahumaras

 

 

cascade de cusarare

 

mission san ignacio

Le circuit continue :

- La cascada de Cusarare, haute de 40m.

-le lago de Arareko où on peut camper et louer des barques. On y voit des rochers aux formes étranges. Chacun y va de son imagination. Eléphants, champignons, chats.

- Mission de San Ignacio construite par les jésuites pour les indiens Tarahumaras.

 

 

gruta de Sébastian

gruta de sébastian

intérieur de la grotte

- la gruta de Sébastian, où, depuis plusieurs générations, vit une famille. Une grotte, sans eau, ni électricité, pourtant on n’est qu’à quelques km de la ville. D’autres vivent dans des cabanes en pierres ou en bois.

indiennes tarahumaras

Sur les sites touristiques, les femmes et les enfants fabriquent des objets qu’ils vendent aux touristes.

Quelle journée !

12.03.15 Visite du Musée régional, sur la vie et l’artisanat des Tarahumaras,  Entrée 10 M$.

vendeuses tarahumaras

Vers 11 H on reprend le train pour retourner à El Fuerte. Dans les gares, des femmes et des enfants proposent des objets. Le voyage chez les Tarahumaras se termine. On aurait aimé passer plus de temps dans cette région, continuer jusqu'à Chihuahua et voir la communauté Ménonite. Mais il est temps pour nous de reprendre la route pour la Basse Californie, car les baleines ne vont pas nous attendre. On est très contents de ce séjour, et aussi de retrouver notre camping car

13.03.15 Direction Los Mochis 

HSBC nouvelle adresse angle de l’avenue indépendencia et Gabriel Leyva

Bivouac dans une pemex sur la route de Topolohambo. Grand parking mais la station est fermée la nuit.

 

Lien permanent
Publié à 15:07, le 31/05/2015 dans Mexique, Mexique
Mots clefs : tarahumarassierramasquesmissionindiensgrotte


<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Après l'Afrique, l'Asie et l'Australie, notre envie de voyager est toujours là et nous avons bien l'intention de partir à la découverte de ces beaux pays d'Amérique. Après le débarquement à Buenos aires, avec notre maison roulante nous avons découvert tous les pays d'Amérique du sud, puis ceux d'Amérique Centrale. Maintenant nous sommes en Amérique du Nord. Nous ne connaissons toujours pas notre itinéraire ni le temps que cela prendra. Mais nous savons qu'il y a encore tant à voir, à découvrir et apprendre.

Mes albums

Où suis-je actuellement ?



«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques

Acadie
Argentine
Belize
Bolivie
Bresil
British Columbia Yukon NW Territories
Canada
Chili
Colombie
Costa Rica
Cuba
Equateur
Etat de Californie
Etat de l Alaska
Etat de l Arizona
Etat de l Ohio
Etat de l Oregon
Etat de la Louisiane
Etat de washington
Etat du Nevada
Etat du Nouveau Mexique
Etats du Tennessee et Mississipi
Etats du Wyoming du Colorado
Etats Unis
guatemala
Guyana
Guyane française
Honduras
Ile de Paques
Itineraire AM du sud
itineraire AM du sud et centrale
Kentucky
Labrador
Les iles Galapagos
Mexique
New Brunswick
Nicaragua
Nouvelle Ecosse
Panama
Perou
Province de l Alberta Canada
Province de l Ontario
Province du Quebec
Saskatchewan Manitoba
Suriname
Terre Neuve
Uruguay
Venezuela
Villes de l Est


Newsletter

Saisissez votre adresse email