destination les Amériques

FIN DU VOYAGE AU BRESIL

 

 

monument marco zero

 

16.07.13 Depuis notre arrivée en Argentine, on voyageait dans l’hémisphère sud. Le monument Marco zéro construit sur le passage de la ligne imaginaire de l’équateur, nous indique qu’on passe dans l’hémisphère nord. Bivouac sur le parking

 

lattitude 00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

musée macapa

 

 

 

17.07.13 Macapa : visite du Fort Sao Jose.

 Visite intéressante du musée Sacaca sur les ethnies d’Amazonie, leur culture, leur habitation, leur savoir sur les plantes médicinales.

L’Amazonie une des dernières régions sauvages de la planète et où vivent des indiens qui ont failli disparaître à cause de leurs conditions de vie après l'arrivée des européens et de la contamination de maladies contractées, qui sont bénignes pour nous mais contre lesquelles ils ne sont pas immunisés.

 

musée macapa

 

 

 

Ils ont fait le choix de vivre dans la forêt, loin du monde moderne. Mais avec la destruction de leur environnement ils doivent encore se battre pour leur survie et ne désirent aucun contact avec le monde extérieur. 

 

 

 

raoni chef kayapo

 

Cependant, Raoni, chef kayapo a parcouru le monde, à la rencontre de chefs d’état, est allé à l’ONU. Il est devenu célèbre pour son combat, pour l’avenir de son peuple, mais aussi pour toute l’humanité, car l’Amazonie c'est 30% des forêts tropicales et 20% de l'oxygène du globe. Mais malgré son combat, contre le barrage Monte belo, construit sur le Xingu, un affluent de l’amazone, les pétitions avec des centaines de milliers de signatures,, ses soutiens, le 3èmeplus grand barrage au monde devrait entrer en fonction fin 2019,  provoquant une catastrophe écologique et l'extinction de centaines d'espèces. En plus de la déforestration, les forêts inondées produiront du gaz à effet de serre en pourrisant dans le lac. Des milliers d'amérindiens seront obligés de se déplacer. 

                            Photo du site officiel du chef Kayapo

                           

Puis on va manger, à Esplanade des « comidas tipicas », au bord de l'Amazone, où des restaurants proposent des plats régionaux. En Self service et on paie sa nourriture au poids. 

Bivouac sur le parking du fort Sao Jose

Dans la forêt amazonienne

route Br 156

 

 

Direction la Guyane Française.  On traverse la forêt amazonienne. On peut voir  à quel point elle est en danger avec tous ses arbres abattus. Bivouac dans la forêt

Porto grande après 420 km sur une  route goudronnée, on arrive sur une belle piste en terre mais parfois pleine de trous. Aujourd’hui il fait beau on mettra quand même 4H pour faire 120 km.

 

 

 

route br 156

 

 

 

Mais voilà ce qui se passe après plusieurs jours de pluie. 

 

 

 

pont sur le Oiapock

 Et après 60 Km de route goudronnée, on arrive à Oyapock et au fameux pont qui traverse le fleuve pour aller en Guyane française. Malheureusement ce pont de 378 m terminé depuis 2011, n’est toujours pas ouvert à la circulation.  Un policier nous en interdit l’accès. Obligation de prendre un bac. Cependant, sachez qu’en mars 2017,  le pont a enfin été inauguré et ouvert au public.

Bureau de la police fédérale pour le tampon de sortie sur le passeport

Bureau de receita fédérale pour la sortie du véhicule.

bac sur Oyapock

07.13 Notre voyage au Brésil s’achève. On prend le bac pour la Guyane Française. 

Après la guyane française, encore un bac pour le Suriname, un autre en Guyana.

voir Rubrique Guyane Française/Suriname/guyana


 

 



Commentaires
(0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 18:40, le 11/01/2019 dans Bresil, Brésil
Mots clefs : monument marco zéroRaonimacapaoyapock


UNE CROISIERE EN CAMPING CAR SUR L'AMAZONE

 indiens d'amazonie

 

On traverse des forêts, des palmeraies, des villages sales qui ne donnent pas envie de s’arrêter, les km défilent, la route est monotone

2.07.13 On arrive à Sao luis

5.07.13 visite du musée d’histoire naturelle et du marché artisanal.

Puis on prend le ferry, car le trajet est plus court  que par la route. 125 reals, 1H traversée, 

9.07.13 Nous voilà arrivés à Belém 

Visite du musée Emilio Goeldi et du Bosque Rodrigues Alves. Comme indiqué dans le lonely planet, il y a des aras, des tortues, mais les singes sont en cage, et on ne verra ni lamantins, ni anacondas. Belle balade dans les bois, mais  Visite décevante. 

 

 

                       quiquivi du Brésil                                                              Aras            

aras

quiquivi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plantes aquatiques

 

 

 

 

A 6 km de Belém, le port Souza, et à partir de là,  plus de route, tout se passe sur l’Amazone.  

AMAZONE : 7000 Km prend sa source dans la cordillère des Andes, traverse le Pérou la Colombie et le brésil, pour se jeter dans l’atlantique

Sa largeur qui dépasse parfois 10km, sa profondeur,  sa puissance empêchent la construction de barrages et de ponts. Aussi pas d’autres solutions que d’embarquer le véhicule sur un bateau de la compagnie Bom Jesus, départ le jeudi et le samedi.

Tarif pour le camion 1500 reals + 2 personnes 260

embarquement

 

 

 

On embarque le camion à 14H, puis le chargement  commence.  Les dockers déchargent les marchandises des camions pour les charger sur le bateau.

On passe notre première nuit sur le bateau

 

 

 

 

 

chargement bateau

voyage sur l'amazone

breves

 

 

11.07.13. Le matin, le chargement continue et vers 17H c’est terminé. Notre croisière sur l’amazone peut commencer.

 

 

 

 

 

 

les bords de l'amazone

 

 

 

12.07.13 Journée tranquille à regarder défiler le décor, petits villages avec cases en bois sur pilotis, mangrove, forêts, circulation de bateaux. . Ici tout se passe sur l’Amazone. Les magasins sont ravitaillés par bateau. Les gens se déplacent, vont faire leurs courses en bateau.

 

 

boutique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

navigation sur l'amazone

maison flotante

maison flotante

 
 
 
Des familles habitent sur leurs bateaux.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

indiens d'amazonie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

enfants sur l'amazone

 

 

 

 

 Les enfants n’ont pas de vélo, mais des petites barques. L’Amazone est leur terrain de jeux. Ils naviguent, ils plongent,ils nagent, ils s’amusent.

 

 

 

les bords de l'amazone

l'Amazone

Photo de Yann Arthus Bertrand

coucher de soleil sur l'amazone

Coucher de soleil sur l’Amazone 

La  Nuit on dort dans notre camping car,  bercés par les vagues  

les bords de l'amazone

13.07.13 Encore une belle journée de navigation. Le soir, on arrive à Santarem. Le port est animé. Le déchargement commencera demain. Les voitures débarquent mais nous, on devra attendre que le bateau soit déchargé. On passe une nouvelle nuit sur le bateau.

voyage sur l'amazone en camping car

déchargement

 

14.07.13 Le déchargement dure toute la journée. On est un peu inquiets, car on se demande où on va pouvoir débarquer. En fin d’après midi, tout le monde a quitté le bateau, sauf le capitaine et son second et nous. Ouf, nous voilà un peu rassurés, on nous avertit enfin qu'on ne va pas débarquer là. Alors encore 1H de navigation, 2 planches en guise de rampe, et on peut débarquer. 

 

 

 

fin du voyage sur l'amazone

bateau de croisière sur l'amazone

Des compagnies proposent aussi des croisières sur l'Amazone

On a vraiment apprécié notre balade sur l’amazone, et on aurait aimé aller jusqu’à Manaus, la plus grande ville d’Amazonie, mais on doit faire des choix et comme on a prévu de continuer notre tour de l'Amérique du Sud en passant par la Guyane française, on reprend la route, direction Macapa.

 

 

                                                                    



Commentaires
(0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 19:59, le 30/12/2018 dans Bresil, Brésil
Mots clefs : amazone


UNE VISITE AUX TORTUES DE MER

 

statue praia do forte

petite brésilienne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21.06.13 Praia do Forté : cet ancien village de pécheurs, est devenu une station balnéaire, avec poussadas (petits hôtels) et boutiques pour touristes, grâce à ses belles plages et au Projet Tamar.

Projet brésilien pour l’étude et préservation des tortues et autres espèces marines menacées d’extinction. Entrée 16 Reals.

projet tamar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grands bassins pour des tortues recueillies pour des soins

tortue vertetortue verte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tortue oliva ridley ou verte

tortue oliva ridley ou verte

 

Il existe 7 espèces de tortues marines dans le monde et certaines sont en danger d’extinction. Elles peuvent peser plus de 50 kg. Elles vivent en mer et ne reviennent sur la plage où elles sont nées qu’au moment de la ponte. Leurs œufs sont recueillis par les employés du projet qui les enterrent dans le sable, en sécurité,  jusqu’au moment de l’éclosion. La température du sable détermine leur sexe. Température plus chaude donne des femelles, plus fraiche, des mâles. Après 45 à 70 jours d'incubation, les petites tortues sont  relachées dans l'océan.  Les tortues venues se reproduire sur le littoral brésilien, viennent des côtes africaines.

Visite très intéressante.avec possibilité de nourrir les tortues, de caresser des raies.

 

 

 

Tortue hawksbill                                         Tortue luth                                   Tortue loggerhead 

tortue hawksbill

tortue luth
tortue loggerhead

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                 

capoeira

Le soir, balade dans la ville et spectacle de capoeira sur la place. (photo blog cariri)

La capoeira : née à Salvador de Bahia, au temps de l’esclavage, est un mélange de danse, de lutte et d’acrobaties. Cet art martial se pratique au son du berimbau (instrument de musique à corde), de chants et de battements de mains. Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2014

Mata de Sao Joao

22.06.13 Arembepe, Imbasai. Après un séjour sur les plages de Mata de Sao Joao, et un bivouac de rêve sous les cocotiers, on quitte le littoral,

coucher de soleil mata de sao joao

 

 


Commentaires
(0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 17:52, le 18/12/2018 dans Bresil, Brésil
Mots clefs : capoeiratortues de mer


3 VILLES BRESILIENNES

cathédrale                                                          

29.05. Sao Paulo :  plus grande ville du pays et  d’Amérique du sud. Bivouac sur le parking de l’aéroport 45 reals les 24H

30.05 Ce matin on prend le bus pour allez à Sao Paulo. On se rend compte à quel point, la ville économique du pays est face à une grave crise du logement. Des centaines de sans abris  sont installés sur la place, les trottoirs et dorment parterre, sous des bâches ou dans des canapés. Il y a même des toiles de tente, et aussi beaucoup de policiers.

La Cathédrale n’est pas assez grande  pour accueillir tous ceux qui sont venus assister à la messe. Il y aurait encore tant à voir, mais on n’a pas envie de s’attarder dans cette ville.

 

 

 

goelette

 

 

1.06 Paraty Port d’où, partaient les galions chargés d’or au 18ème siècle et très jolie petite ville coloniale. 

Goelette pour des croisières dans la baie

 

 

 

 

 

 

 

 

eglise paraty

paraty

 

 

 

Balade dans les ruelles pavées, aux maisons blanches, dans le port, de magnifiques goélettes pour des balades dans la baie.

Mambucabe petit village de pécheurs. Bivouac sur la plage

La région  prépare la coupe du monde de foot et c’est un vaste chantier.

 

 

Angra dos reis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ouistiti

 

 

 

3.06.13 Direction Rio de Janeiro : 2èmeplus grande ville du pays, avec  6 millions d’habitants dont 20% dans les favelas et les bidonvilles.

Urca : quartier résidentiel de Rio. Parking Pain de sucre 10 réals  les 24H ;

Rando Morro da Urca. Belle plage de sable blanc et Ouistitis dans la forêt. De retour au parking, on fait la connaissance de la famille Akily, en voyage autour du monde, avec 2 enfants depuis 2 ans. On passe une agréable soirée à parler voyage. 

Cordovado

 

 

vue panoramique sur rio

 

 

vue panoramique sur copacabana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cordovado

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6.06 Pao de Azucar, téléphérique pour le Pain de sucre ; magnifique vue sur la ville Rio et la plage Copacabana. On redescend par le chemin de randonnée, puis on prend le bus 512 pour la plage Ipanema et  balade jusqu’à la plage Copacabana4 Km

7.06.13 Mont Corcovado où se trouve la statue du Christ Rédempteur,  symbole de Rio qui mesure 38 m. 

Possibilité de faire des balades en bateau dans la baie,  de passer la journée sur les iles et même de  visite guidée dans une favela.

 

singe laineux

palmiers brésiliens

 

 

 

8.06 Le voyage  continue  dans l’état d’Espirito Santo, le long du littoral. Cabo Frio, Rio das Ostras, Vila Velha, Victoria, Sooretana

12.06 Visite de la réserve Vale : laboratoire de recherche sur l’écosystème naturel. Lieu de vacances avec base de loisirs, hôtel, piscine.  Balade dans le magnifique jardin, entre palmiers et orchidées du brésil, puis balade dans la forêt ; singe laineux coatis

 

 

 

 

orchidées

orchidée

 

 

 

coatis


 

Piste jusqu’à Itaunas

papillonPapillon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chouettes

 

Parque estadual de itaunas

13.06  Parque Estadual de Itaunas où de novembre à décembre, des tortues de mer viennent pondre. Balade dans les dunes.

cathédrale san sebastian

Ilhéus Bahia où l’écrivain Jorge Amado a grandi. Cathédrale San Sébastian 

Itacaré magnifiques plages et paradis des surfeurs, mais que le village est sale. 

Gros orage, routes inondées, on arrive enfin  à Salvador de Bahia avec le soleil. 

serpentserpent

 

 

 

 

 

 

 

Habitante de salvador de bahia

 

 

 

18.06 Quartier playa Flamengo le camping Ecologico 25 reals PP Les installations sanitaires sont tellement rouillées, que l’eau des douches est jaune et il n’y a pas d’eau potable. Cependant, le camping est bien situé, en bord de mer et la plage est belle. Mais il faut faire attention où on met les pieds. 

 

 

 

 

 

Salvador de bahia

centre historique

salvador de bahia

 

 

20.06 bus pour aller à Salvador de Bahia. Première capitale du brésil  et 3èmeville du pays.  Classée au patrimoine mondial de l’humanité, la ville des descendants d’esclaves a su préserver ses racines, ses traditions culinaires, religieuses, musicales et compte 300 églises, 11 forts. Dommage, le musée afro brésilien est fermé pour fête.

 

 

 

 

musique à salvador de bahia

 

Balade dans les rues animées de la ville haute dans le centre historique, le Quartier Pelourinho. Dans les rues, fanfare, capoiera.

 

Panorama sur la baie de tous les saints. On prend l’ascenseur qui relie la ville haute et basse. 

 

 

 

 

baie de tous les saints

Salvador de bahia

On continue le long du littoral, direction Recife.



Commentaires
(0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 19:49, le 8/11/2018 dans Bresil, Brésil
Mots clefs : ouistitisalvador de bahiaPain de sucrerio


PANTANAL

BRESIL

troupeau sur la route

 

En juillet 2012, on visitait le sud du pays et les chutes d’Iguassu, aujourd’hui on est de retour au Brésil, avec l’intention de  traverser le 5èmeplus grand pays du monde et le plus grand d’Amérique du sud. A part le chili et l'Equateur, Il a des frontières avec tous les pays d'amérique du Sud. Ensuite notre voyage continuera au nord de d’Amérique du sud.

Autorisation de 90 jours pour les personnes et le véhicule. Possibilité de prolongation

troupeau sur la route

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REGION DU MATTO GROSSO

 

 

Bonito : Hostelling international, camping et réservation d’un tour pour la visite du Pantanal. La réservation est obligatoire mais on peut aussi passer par une agence.

grotte lago azul

grotte lago azul

 

 

25.07.13 Après Bonito et 13 km de piste, on arrive à la grotte Lago Azul. La  visite guidée obligatoire en portugais dure 1H1/2. Coiffé d’un casque, on descend les marches jusqu’au  cœur de la grotte où se trouve le magnifique Lac Azul souterrain, avec stalactites et stalagmites. 

 

 

 

 

 

grotte lago azul

aras bleus

 

PANTANAL Zone marécageuse la plus vaste du monde, s’étend sur le Brésil, la Bolivie et le Paraguay. Région protégée où vivent des centaines d’oiseaux, de poissons, de mammifères. Pour la visite du PARC NATIONAL DU PANTANAL il faut passer par une Faenza, une ferme brésilienne qui en plus de son activité agricole et d’élevage, propose des balades, en 4X4, en bateau, à cheval, pour l’observation  d’animaux sauvages.

 

tour en 4X4

 

La meilleure période est pendant la saison sèche, de mai à septembre.

Il est recommandé de porter une Chemise à manches longues, couleur claire, et de se protéger avec de l’anti moustiques , car dès qu’on s’arrête, ils passent à attaque.   

Faenza San Francisco  route de corumba 

Musée de la famille, Tour en 4X4 + bateau + repas 150 reals

 

 

cerf des marais

Dans les champs : cerf des marais, 

jaribus

Jaribu plus gros oiseau du Pantanal

femelle tamanoir et son petit

Grand fourmilier ou tamanoir et son petit

capybara et ses petits

femelle capybara et ses petits. Plus gros rongeur d'Amérique

loutre et ses petits

Une loutre et son petit

aras verts

aras verts

Aras verts

buse à tête blanchebuse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la ferme pour un bon repas,

le Pantanal

plante aquatique

 

 

puis descente de la rivière recouverte de plantes aquatiques en bateau.

 

Partie de pèche aux piranhas

et spectacle : le guide lance un poisson à un oiseau qui l’attrape  au vol 

 

 

 

 

piranhas

 

 

 

 

Il fait chaud, mais avec les caîmans et les piranhas ce n'est pas le moment d'aller se baigner.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

caïmans

buse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

héron

 

 

 

 

 

 

Quelle journée ! On aura vu la nature dans toute sa splendeur, des mammifères et des oiseaux par millier, Le tour aurait été parfait si on avait pu  faire  la visite de nuit, pour voir un jaguar, et un puma même si, ce n’est pas garanti . Mais pas de chance, ce soir c’est fête et la sortie est annulée 

 

 

buse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Commentaires
(0) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Publié à 11:38, le 22/09/2018 dans Bresil, Brésil
Mots clefs : tamanoirpantanalloutre


<- Page précédente :: Page suivante ->

Qui suis-je ?


Après l'Afrique, l'Asie et l'Australie, notre envie de voyager est toujours là et nous avons bien l'intention de partir à la découverte de ces beaux pays d'Amérique. Après le débarquement à Buenos aires, avec notre maison roulante nous avons découvert tous les pays d'Amérique du sud, puis ceux d'Amérique Centrale. Maintenant nous sommes en Amérique du Nord. Nous ne connaissons toujours pas notre itinéraire ni le temps que cela prendra. Mais nous savons qu'il y a encore tant à voir, à découvrir et apprendre.

Mes albums

La carte des lieux visités



«  Juillet 2020  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Rubriques

Acadie
Argentine
Belize
Bolivie
Bresil
British Columbia Yukon NW Territories
Canada
Chili
Colombie
Costa Rica
Cuba
Equateur
Etat de Californie
Etat de l Alaska
Etat de l Arizona
Etat de l Ohio
Etat de l Oregon
Etat de la Louisiane
Etat de washington
Etat du Nevada
Etat du Nouveau Mexique
Etats du Tennessee et Mississipi
Etats du Wyoming du Colorado
Etats Unis
guatemala
Guyana
Guyane française
Honduras
Ile de Paques
Itineraire AM du sud
itineraire AM du sud et centrale
Kentucky
Labrador
Les iles Galapagos
Mexique
New Brunswick
Nicaragua
Nouvelle Ecosse
Panama
Perou
Province de l Alberta Canada
Province de l Ontario
Province du Quebec
Saskatchewan Manitoba
Suriname
Terre Neuve
Uruguay
Venezuela
Villes de l Est


Newsletter

Saisissez votre adresse email